L’auteur de vos créations visuelles print et web : le graphiste freelance

Avant l’apparition du digital, on parlait plus volontiers d’illustrateur pour désigner la personne produisant des créations visuelles, à destination de la presse par exemple. Aujourd’hui, celui que l’on appelle ‘graphiste’ est plutôt devenu un agent de communication, formé à transmettre un message à partir d’une image. Avec, en plus, l’apparition des tablettes graphiques permettant de travailler sur ordinateur, on peut dire que la profession a beaucoup changé ces dernières décennies.

Graphiste freelance

Graphiste ou illustrateur : les différences

Peut-être aurez-vous croisé les termes de graphiste, d’infographiste ou d’illustrateur freelance. Il faut distinguer ces termes, d’autant que les professionnels ont tendance à les cumuler, se lançant par exemple en tant que ‘graphiste-illustrateur’.

L’illustrateur est un métier qui existait bien avant le développement du Web. Il consiste en la création de visuels. De la sorte, l’illustrateur travaille notamment pour l’édition et la presse. Certains diraient d’ailleurs que les illustrateurs sont ceux travaillant sur support papier, alors que les graphistes fonctionnent avec une tablette et un ordinateur. Pourtant, c’est loin d’être toujours vrai.

Le graphiste, de son côté, est une appellation plus récente : c’est un terme datant du milieu du XXe siècle, et venu de la publicité. Toutefois, on parlait plutôt à l’époque de ‘dessinateurs publicitaires’, ce qui montre bien leur proximité avec le milieu marketing.
C’est là que réside la principale différence entre les termes d’illustrateur et de graphiste : le graphiste freelance est plus proche de la publicité. Il met ainsi en avant sa capacité à transmettre un message à caractère marketing.

De son côté, le préfixe ‘info’ propre à l’infographiste souligne le fait qu’il travaille essentiellement sur support numérique. Cela dit, de nos jours, le terme de ‘graphiste’ est devenu générique, comprenant pêle-mêle l’infographiste, l’illustrateur, mais aussi pléthore d’autres métiers. Il en existe beaucoup d’autres, qui sont plus ou moins liés à l’univers des arts visuels : animateur flash, webdesigner, graphiste web ou rédactionnel, etc.

On retiendra toutefois les trois appellations les plus répandues : les illustrateurs, graphistes et infographistes.

Logo, affiche, couvertures : les missions du graphiste freelance

Le graphiste a pour but de réaliser ce qui contribue à l’identité visuelle d’une marque ou d’une entreprise :

  • Avant tout, il s’intéresse à la conception des supports à réaliser, les messages qu’ils doivent transmettre et les meilleures façons d’y parvenir. Cela implique de s’intéresser à l’univers de la marque et à ce qu’elle propose ;
  • A partir de cette recherche, il commence à élaborer des esquisses (des roughs) qui sont envoyés au client, de façon à préciser ce que celui-ci recherche ;
  • Une fois que cette pensée a été précisée, le graphiste peut ensuite travailler sur une version définitive des visuels ;

En fonction de chaque client, un graphiste freelance doit tenir compte de ce qui pré-existe. Par exemple, certains clients s’adressent aux graphistes pour concevoir un logo. Mais si celui-ci doit s’insérer dans une charte graphique qui existe déjà, le graphiste doit en tenir compte dans ses créations.

En termes de supports, le graphiste sait en général passer de l’un à l’autre. A moins qu’il ne se soit spécialisé dans l’un de ces domaines, il est possible de lui commander des créations propres aux supports digitaux (sites web, e-mails, etc) ou print (affiches, dépliants…). Pour cette raison, ils maîtrisent souvent les logiciels de publication assistée par ordinateur (PAO).

Choisir un graphiste freelance

Exercer une activité de graphiste freelance peut se faire sous quatre statuts différents : l’artiste-auteur, sous forme libérale, en société ou en auto-entrepreneur :

  • Le premier cas de figure est également le plus répandu. Déclaré en tant que travailleur indépendant, le graphiste artiste-auteur dépend de la Maison des Artistes (MdA) ;
  • Le graphiste peut également exercer en libéral. Il permet de travailler seul, mais aussi d’embaucher des salariés ;
  • En société, le graphiste a la possibilité de limiter sa responsabilité : il sépare ainsi patrimoine personnel et professionnel, et ne perd donc que le patrimoine professionnel en cas de faillite ;
  • En auto-entrepreneur, enfin, il dispose de la simplicité administrative. De plus, le graphiste freelance ne paie alors de cotisations sociales que s’il réalise un chiffre d’affaires positif ;

Du côté du client : si vous êtes à la recherche d’un graphiste freelance, intéressez-vous d’abord à son portfolio. Au-delà des simples aptitudes graphiques, essayez d’en apprendre plus sur les demandes qui ont abouti à ces créations. Quelles étaient les volontés des clients ? Pourquoi le graphiste a-t-il choisi d’interpréter sa demande de cette façon ou non d’une autre ?

Le portfolio pourrait également vous en dire plus sur la ou les spécialisations du graphiste. Presse, webdesign, BD… Il existe beaucoup de supports aptes à recevoir des visuels, et certains freelances se spécialisent. L’une de ces spécialités est le roughman, qui ne réalise que des esquisses et croquis : c’est un travail apprécié notamment en storyboarding.

Vous pouvez également vous intéresser à la formation de votre graphiste. Cela dit, retenez que certains professionnels ont démarré en autodidacte. En revanche, cela peut vous renseigner sur leur profil : dans le milieu de l’illustration en général, les travailleurs sont régulièrement placés face à l’urgence. Assurez-vous donc que votre graphiste freelance sache faire face à ces situations de crise.

Les formations des arts graphiques

Le graphisme reste ouvert à toutes sortes de profils. C’est pour cela que les autodidactes, bien que sans formation, peuvent parfois être rencontrés. D’autre part, il faut noter que le secteur tend à s’internationaliser, faisant régulièrement participer des télétravailleurs étrangers.

Les personnes visant un niveau professionnel songeront à une formation à partir de bac +2. A ce stade, on peut rencontrer le bac STD2A et divers BTS. Par la suite, il est possible de pousser ses études plus loin : sur tout le territoire, des écoles nationales supérieures d’art proposent des formations de niveau bac +5 (Beaux-Arts, ENSAD…).

Graphiste freelance : quelle rémunération ?

En freelance, le graphiste n’est pas salarié (en moyenne, un graphiste salarié perçoit 1600 euros brut en début de carrière). Dans ce cas, ses revenus dépendent donc exclusivement de ses missions.

En règle générale, la tarification fonctionne au forfait, estimant le temps qu’il passera sur l’ensemble de la mission. Cela dit, il peut arriver qu’un graphiste freelance demande à être payé en fonction du temps passé : pour cela, le freelance définit un prix à l’heure avec son client. Dans ce cas, ce n’est qu’après-coup que la facture est établie.

Cela dit, le tarif moyen journalier demandé par les graphistes s’établit autour de 300 euros.

Quelques chiffres sur le graphisme en freelance

Part des graphistes freelances sur l'ensemble des prestataires inscrits sur 404Works en 2015, 2016 et 2017
2015 2016 2017
10,47 % 9,43 % 10,33 %

Sur l'année 2017, les graphistes représentent 10,33 % des freelances inscrits sur 404Works. Ce chiffre est en légère augmentation entre 2016 et 2017.

Les graphistes forment un milieu relativement hétérogène : on compte presque autant de femmes que d’hommes. C’est aussi un domaine dynamique : en 2016, sur une étude incluant 500 créatifs freelance, 53% ont vu leur chiffre d’affaires augmenter. De plus, 44% se déclaraient confiants pour l’année 2017.

Attention toutefois : la moitié d’entre eux affirment percevoir moins de 1500 euros net par mois, alors qu’un quart d’entre eux vise une rémunération supérieure à 2500 euros.

Depuis 2009, grâce à 404Works, plus de 5 000 clients - des grands groupes et des startups - trouvent les meilleurs professionnels Graphiste. Le service est 100% gratuit et sans commission : vous contactez les prestataires en direct.

Nos clients

Comment ça marche ?

1 Déposez une annonce
Publiez une demande de devis, c'est gratuit et sans engagement.

2 Recevez des propositions
Vous êtes averti par email dès qu'un freelance répond.

3 Discutez et négociez
Comparez les offres et négociez grâce à la messagerie privée.

freelance

Mise en relation directe et gratuite avec les meilleurs freelances.
Sans commission.

Déposer une annonce


S'inscrire en tant que freelance



Découvrez l'annuaire freelance

Annuaire Graphiste freelance
Mickael Aymé
Anne Sarthou
Julie Vollet
Joachim Berlioz
Quentin Drouvin
Lauren Fauqueur

Annuaire freelance

Les dernières missions

Annonces freelance Graphiste
Création d'un logo pour société automobile   New Design et création Commentaires  13
Retouche photos mode : detourage + insertion sur fond Design et création Commentaires  11
Créer un site et gérer le référencement naturel et payant Formation, assistance et coaching Commentaires  11
Création magazine art de vivre Communication et marketing Commentaires  15
Recherche illustrateur hyper-réaliste Design et création Commentaires  5
Annonces freelance