Développeur freelance : comment lancer votre activité sereinement ?

Il y a 6 mois


La révolution numérique a impacté le monde du travail de façon significative. Si la digitalisation est souvent perçue comme une menace pour l’emploi, elle a aussi permis l’émergence de nouveaux métiers et de nouveaux modes d’organisation du travail, aujourd’hui essentiels à la création de valeur des entreprises. Actuellement très demandée sur le marché de l’emploi, l’expertise du développeur est de plus en plus exercée par des freelances. Cependant, si l’indépendance offre la liberté de choisir ses missions et clients, de définir sa propre rémunération et d’organiser librement son temps de travail, choisir cette voie n’a jamais été quelque chose de facile. Pour vous aider à franchir le pas, voici quelques conseils.

Développeur freelance

#1 Commencez par tester votre marché et votre valeur

Le métier de développeur informatique prend plusieurs formes et regroupe un grand nombre de spécialités. Avant de vous lancer, vous pouvez parcourir les sites et plateformes de freelances pour vous faire une idée de la demande associée à votre expertise et à votre expérience, dans votre région. En multipliant les recherches, vous serez en mesure d’apprécier plus précisément et à sa juste valeur l’intérêt de votre profil par les entreprises. Avec ce travail de recherche, vous serez même capable d’identifier votre rémunération potentielle.

On le sait, la demande pour le métier de développeur est généralement forte. Aussi, au démarrage, vous n’aurez pas besoin de devenir un commercial hors pair pour vendre votre profil à des prospects.

Mais attention, de plus en plus de professionnels arrivent sur le marché de l’emploi et les technologies évoluent très vite. La valeur que vous représentez aujourd’hui sur le marché changera probablement demain. Vous devez donc vous assurer de maintenir une veille technologique et commerciale constante sur votre secteur d’activité et sur les prix qui y sont pratiqués. Devenir indépendant, c’est aussi être prêt à se construire et se former soi-même tout au long de sa carrière.

#2 Pourquoi ne pas tenter le cumul d’activité ?

On pense souvent que la transition du salariat vers l’indépendance est forcément brutale. Or aujourd’hui, de nombreux dispositifs existent pour vous permettre de vous engager sur le chemin du freelancing. Par exemple, il est possible de cumuler le statut de salarié avec celui de micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur). Ce régime, très attractif au niveau fiscal et administratif saura vous séduire pour démarrer vos premières expériences de développeur freelance. Son plafond de chiffre d’affaires, situé à 70 000 € par an, vous donnera une bonne marge de manœuvre.

Ensuite, sachez que le Code du travail ne vous interdit pas de signer plusieurs contrats de travail en simultané, à condition que vous ne dépassiez pas la limite de 48 heures par semaine. Pourquoi ne pas tester votre capacité à être indépendant en parallèle de votre statut de salarié, sans les inconvénients de la gestion d’une entreprise ? C’est ce que vous offre la solution du portage salarial.

#3 Le dispositif du portage salarial pour devenir indépendant

Le portage salarial s’est construit dans les années 1980, avant de connaître un essor fulgurant à la fin des années 2000. Introduit dans le Code du travail en 2008, il a connu depuis, plusieurs modifications venant préciser le contour des relations entre les différentes parties prenantes. Le principe du portage est organisé autour d’une relation tripartite entre un indépendant, son client et une entreprise de portage. Dans le cadre d’une mission, un client signe un contrat de prestation avec l’entreprise de portage salarial, qui signe à son tour un contrat de travail avec un indépendant.

Ce statut concernait historiquement des cadres expérimentés du secteur tertiaire, désireux de diversifier leurs missions et d’augmenter leur rémunération sans toutefois sacrifier leur protection sociale. Le portage salarial est donc particulièrement adapté pour des professionnels de l’informatique qui comme vous, sont régulièrement sollicités pour leur expertise. Pour preuve, le dispositif du portage salarial concernait en 2018 près de 86 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 1,3 milliard d’euros (source FEPS – Fédération des entreprises de portage salarial).

#4 Pourquoi devenir développeur en portage salarial ?

Pour certains développeurs, le passage du statut d’indépendant peut être problématique en terme de protection sociale et de gestion administrative. C’est même souvent un frein qui empêche de franchir le pas. En effet en France, le statut de salarié continue à offrir de nombreux avantages, notamment en ce qui concerne l’assurance chômage et les cotisations retraites, mais aussi en terme d’accès au logement et au crédit. De plus, même si cela tend à s’améliorer, il faut admettre que la gestion d’une entreprise n’est pas de tout repos ; les complexités administratives peuvent vite devenir un fardeau à faire regretter la tranquillité du statut de salarié. Ainsi, le système du portage salarial permet aux développeurs informatiques de profiter à la fois de l’autonomie et de la liberté d’un indépendant, tout en exerçant une activité dans un cadre protecteur, identique à celui d’un salarié : sécurité sociale, mutuelle, assurance chômage, droits à la retraite…

Au-delà de la sécurité qu’offre le portage salarial, en choisissant ce statut, vous profitez aussi de l’accompagnement de votre société de portage, et ce, à différents niveaux. C’est elle qui va gérer pour vous toute la partie administrative, financière et comptable de votre activité. Un gain de temps et une liberté d’esprit qui vous permettra de vous concentrer uniquement sur la réalisation de vos missions. Choisir le portage salarial, c’est aussi profiter de la réputation et de la renommée de votre entreprise de portage salarial pour valoriser votre expertise auprès de vos prospects. Faire partie d’une large communauté d’indépendants aura plus d’impact et pourra faire pencher la balance en votre faveur auprès de vos clients.

En définitive, le portage salarial apparaît comme la solution idéale pour les développeurs informatiques qui souhaitent tester leur activité de freelance avant éventuellement la création d’entreprise, ou simplement pour continuer à bénéficier des avantages du salariat, y compris en termes de formation, tout en étant autonome.

Looking for the english version of 404Works? Let's go!

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (et des pancakes).

Fermer

622 freelances en ligne actuellement. Voir les profils connectés

Fermer