8 dataviz pour comprendre l'essor du travail en freelance

Il y a 6 années


Pourquoi le freelancing connaît-il un tel essor ? Le contexte tendu de l'emploi peut-il suffire à expliquer son succès ? Voici 8 infographies qui vous aideront à comprendre ce phénomène.

Le freelancing n’est pas nouveau, les indépendants existent depuis longtemps (le premier essor date des années 80). Mais depuis quelques mois, on observe un engouement particulier autour de ce concept, qui désigne en fait plusieurs réalités. « Freelance », ça veut juste dire indépendant, le statut peut varier : Auto-entrepreneur, EIRL, portage salarial, etc.

700 000 freelances en France, 85% de croissance

On parle de troisième révolution industrielle et vous savez sans doute que ce sont les mutations du travail qui ont fondé les révolutions industrielles. Voici 3 chiffres clés qui illustrent la tendance. 700 000 : c’est le nombre de freelances en France selon le rapport 2014 de l'European Forum for Independent Professionnals85% : c’est le taux de croissance de cette population sur 10 ans selon ce même rapport. Aux Etats-Unis, ce sont 53 millions de travailleurs freelance qui représentent 34% de la force de travail, selon cette étude de Freelancers Union & Elance-oDesk.

Les travailleurs aussi attendent plus de flexibilité

L'essor du freelancing est une tendance durable qui ne s'explique pas seulement par le contexte tendu de l’emploi. Il y a évidemment un besoin fort de flexibilité des entreprises qui ne recrutent plus, mais il y a aussi de nouvelles attentes de la part des travailleurs, surtout chez les jeunes. Ainsi, selon un sondage Powwownow relayé par BFM Business8 salariés sur 10 voudraient plus de liberté dans leur travail, notamment de la flexibilité horaire, alors que moins d'un tiers des entreprises encouragent la flexibilité au travail.

La communauté 404Works croît de 150% en un an

Nous allons tenter d’illustrer cette tendance avec des données issues de 404Works, plateforme qui existe depuis déjà 8 ans. Avec plus de 13 000 membres inscrits, nous avons constaté une accélération forte de notre croissance qui s'établit à plus de 150% entre 2014 et 2015. Nos statistiques nous permettent ainsi de produire des données fiables sur l'offre et la demande freelance en France.

Les graphistes en tête du top 10 des métiers freelance

404Works étant spécialisée dans les métiers du digital, notre classement est évidemment sectoriel. Les graphistes représentent la part la plus importante des freelances inscrits sur 404Works. Les rédacteurs occupent la deuxième place du podium. Viennent ensuite les développeurs Web et les webdesigners. La progression la plus importante concerne sans doute les community managers qui occupent aujourd'hui la cinquième place du classement.

La demande pour les profils techniques explose

En regroupant les métiers en 3 grandes familles, les plus représentées parmi nos freelances, la tendance est la suivante : l'offre de prestataires freelances est dominée par les profils créatifs (43%), suivis des profils techniques (31%) et des profils plus littéraires / communication (26%). La demande des clients explose pour les profils techniques (66%). Viennent ensuite les demandes de profils créatifs (19%) et de profils en rédaction / communication (15%).

Paris et l'île-de-France concentrent le plus de freelances

Sans surprise, Paris et la région parisienne concentrent le plus de freelances (plus de 20% des inscrits). La deuxième ville, loin derrière Paris est Lyon (un peu plus de 5%) et la troisième Bordeaux (4%).

Les trois-quarts des missions sont proposées en télétravail

Il est intéressant de noter que malgré cette concentration, le lieu de travail n’est pas déterminant pour les clients qui sont plus de 76% à accepter le télétravail pour leurs missions. Ce chiffre tend à augmenter.

Plus de la moitié des missions en dessous de 1000 Euros

Sur les missions proposées (au total plus de 3000 annonces publiées), on constate que plus de la moitié (51%) se situent en dessous de 1000 euros et que la part la plus importante se situe entre 250 et 1000 euros, donc des missions relativement courtes. Les toutes petites missions (entre 50 et 250 euros) et les budgets élevés (à plus de 10 000 euros) sont équivalentes en nombre et représentent environ 30% des missions (15% pour chaque extrême). On remarque que les clients ont de plus en plus tendance à fragmenter les missions – plusieurs profils pouvant être mobilisés selon leur spécialité – et donc à réduire leur durée.

Modeler notre travail pour l'adapter à notre mode de vie

Une citation de Charles Handy, professeur de management à la London Business School illustre elle aussi ce qui est entrain de se produire :

« Pour la première fois dans l’expérience humaine, nous avons une chance de modeler notre travail pour l’adapter à notre mode de vie, au lieu d’adapter notre vie à notre travail […] Nous serions fous de la laisser passer. »

Looking for the english version of 404Works? Let's go!

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (et des pancakes).

Fermer

1194 freelances en ligne actuellement. Voir les profils connectés

Fermer