Plateformes freelances : comment décrocher sa première mission ?

Il y a 5 mois

La prospection en tant que travailleur indépendant a bien changé depuis l’avènement des plateformes freelances où la concurrence fait rage. Comment sortir du lot et se faire remarquer pour décrocher une première mission, sans pour autant se brader ? Quelques conseils avisés dans cet article.

Première mission freelance

On entend souvent que sur une plateforme freelance, les prix sont « tirés vers le bas », qu’il est quasiment impossible de se démarquer tant les inscrits sont nombreux, ou encore que les clients finissent par toujours choisir les mêmes profils. Il est temps de tordre le cou aux idées reçues sur les plateformes freelances en vous posant les bonnes questions, surtout si vous débutez votre activité d’indépendant. En effet, de nombreux débutants réalisent la plupart de leur chiffre d’affaires la première année, en trouvant des client exclusivement en ligne, via ce type de plateforme. 

Faut-il travailler gratuitement (au moins au début) pour se faire un nom ?

C’est logique : pour donner confiance au client, mieux vaut avoir un portfolio bien garni et plusieurs années d’expériences, si possible variées. La question est donc légitime de savoir si - dans un premier temps - il n’est pas utile de proposer des services gratuitement, afin d’amorcer sa carrière de freelance. La réponse est non. Pour une raison simple : si votre travail est gratuit, c’est qu’il n’a aucune valeur. En tout cas, c’est ce qu'il se passe dans la tête du client qui vous promet de « vous faire de la pub » en contrepartie d’un travail non rémunéré. 

En revanche, travailler gratuitement - et exceptionnellement - pour une cause qui vous tient à cœur (par exemple un collectif, une association ou une fondation à but non lucratif) peut être un exercice intéressant. Certes, la démarche ne vous permettra pas de gagner votre vie uniquement avec des projets non rémunérés, mais c’est une forme de mécénat de compétences, que certaines grosses entreprises n’hésitent pas à proposer (en contrepartie d’avantages fiscaux indéniables) et que vous pouvez mettre en œuvre à votre échelle pour alimenter votre profil d’une expérience supplémentaire.

Faut-il se brader pour attirer plus de clients ?

Que vous facturiez à la journée (le fameux TJM, lire à ce sujet notre article qui vous aide à fixer son montant) ou au forfait, si vous passez votre temps sur des plateformes freelances qui ciblent majoritairement le travail off-shore, vous n’avez aucune chance ! En d’autres termes, le tarif d’un développeur web basé en Inde ou celui d’un rédacteur basé à Madagascar sera forcément bien en dessous de ce que vous proposez. Certains parlent même de concurrence déloyale… Dans les faits, les clients qui cherchent absolument à tirer les prix vers le bas ne se soucient pas réellement de la qualité. Nous vous conseillons donc de fuir si vous sentez que la négociation sort complètement du cadre que vous jugez raisonnable. 

Pour autant, un client sérieux qui souhaite négocier votre tarif est à considérer car cela signifie qu’il se projette déjà dans la phase de réalisation. Si vous préférez rester ferme sur les tarifs que vous proposez, c’est peut-être l’occasion de revoir avec lui le périmètre de la mission, et de lui proposer une alternative. L’ouverture à la discussion sera toujours mieux perçue qu’un refus catégorique. Profitez-en par exemple pour « saucissonner » le projet afin de lui proposer plus de flexibilité. En faisant l’effort de vous adapter à ses contraintes de budget, vous serez considéré comme un prestataire à l’écoute.

Faut-il candidater à tout et n’importe quoi pour se faire connaître ? 

Sur les plateformes freelances, certains membres multiplient les candidatures à de nombreux projets, avec une réponse type qu’ils se contentent de copier-coller, parfois sans même lire attentivement le contenu du projet. Résultat : l’effet produit est exactement le même qu’une candidature à un poste salarié, avec une lettre de motivation qui ne serait pas du tout personnalisée. Le client considérera que vous utilisez la plateforme uniquement pour faire votre pub. A éviter donc, mieux vaut s’attarder quelques instants sur le besoin exprimé par le client, et privilégier un début de discussion, qui montre que vous vous intéressez à sa problématique.

On ne le répètera jamais assez : votre profil freelance est votre principal atout pour faire la différence et capter l’attention des clients. C’est la question de votre positionnement qu’il faut vous poser, surtout si vous débutez dans le freelancing. En règle générale, un profil junior spécialisé sera plus crédible qu’un profil très expérimenté mais dont on a du mal à saisir le positionnement et la spécialité. D’où l’intérêt de ne pas vous éparpiller et de choisir le bon angle de votre profil, au delà du choix des métiers. Par exemple, un photographe freelance peut se spécialiser dans les portraits pour les entreprises, d’autres seront plus enclins à couvrir des événements.

Lire aussi :

A propos de 404Works

404Works est la première plateforme freelance sans commission où se trouvent les meilleurs indépendants. Depuis 2009, notre communauté ouverte aux meilleurs professionnels du digital met en relation les porteurs de projets, recruteurs et prestataires freelances. Notre modèle est gratuit, sans intermédiaire et sans commission.

Inscription gratuite

Vous aimerez aussi


Looking for the english version of 404Works? Let's go!

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (et des pancakes).

Fermer

688 freelances en ligne actuellement. Voir les profils connectés

Fermer