L'avantage de travailler avec un freelance ? Un vrai suivi personnalisé avec un seul interlocuteur

Il y a 3 années


Doriane Bonomo exerce le métier de Directrice artistique en freelance. Passée par une agence, elle nous explique les différences entre les deux mondes et sa vision du freelancing.

Doriane

Je suis Doriane Bonomo, j’ai 36 ans et 15 ans d’expérience. Mon métier : traduire des idées en image. Freelance depuis 2015, je développe des entreprises, en leur construisant une identité (logo, identité visuelle, charte graphique), et en leur créant tous les supports de communication adaptés à leurs besoins (Print - Web et 3D). J’apporte des solutions concrètes et créatives aux annonceurs, sociétés, institutions et agences soucieuses du design et de la qualité de leurs supports.

En agence, je n'avais pas de contact avec la clientèle, tout était contrôlé

Jusqu’en 2015, j’ai travaillé dans plusieurs structures (imprimerie, agence, cabinet d’architecture). Dernièrement, j’étais Directrice Artistique dans une agence où j’avais très peu de contact avec la clientèle. Il fallait être rentable ma créativité se bridait. Les journées se ressemblaient et je m’ennuyais. Le freelance a été une évidence pour moi quand j’ai eu l’opportunité de quitter mon poste.

Ce qui me plaît dans le freelancing, c'est le lien direct avec les clients. Le fait de percevoir tout de suite leurs attentes, de développer leur entreprise par une communication efficace. Les entreprises sous-estiment leur image et c’est ce qu’on l’on voit en premier !

J’assure un suivi complet, de la création à l’impression et jusqu’à la mise en ligne de leur site internet. De même, quand je travaille avec des agences, je collabore avec des chefs de projet qui me fournissent un vrai brief. Nous échangeons nos idées et prenons la bonne direction artistique. Cet échange est primordial.

La confiance des clients apporte une grande satisfaction

Mes journées ne se ressemblent pas. Je gère mon emploi du temps comme je veux et je peux être réactive quand il le faut.

Un vendredi soir un client m’appelle. Il me dit qu’il a un RDV important lundi à 14h. Qu’il a passé énormément de temps à mettre en page un document qui au final ne lui convenait pas. Quand je lui ai présenté la maquette le samedi matin il était subjugué. Il ne regrette pas son investissement. J’ai pu grâce à mon réseau lui imprimer quelques exemplaires le lundi matin. Et son RDV s'est plutôt bien passé puisque son support de communication a été remarqué et a apporté une valeur ajouté à son discours.

Sur le plan professionnel, l’avantage c’est de pouvoir suivre les projets de A jusqu’à Z, c’est un vrai suivi personnalisé avec un seul interlocuteur : le freelance. Puis quand vous avez des clients contents et fiers de leur image, c’est une grande satisfaction. Surtout quand ils vous donnent carte blanche car ils vous font entièrement confiance.

J’aime concrétiser des challenges. Etre libre et autonome dans mon travail. C’est un vrai épanouissement professionnel et ça se ressent dans ma créativité.

Sur le plan personnel, l'avantage est de ne pas avoir une journée type avec des horaires a respecter. Je peux organiser mes journées comme je veux. 

Le freelancing : un modèle plus souple, plus indépendant, plus collaboratif

Le freelancing ? Un essor incontestable. Au Etats-Unis un américain sur 3 est freelance. Les agences font de plus en plus appel à des freelances car face à la concurrence elles ont un besoin croissant de flexibilité et de créativité. Et le monde du travail évolue. Il se tourne vers un modèle plus souple, plus indépendant, plus collaboratif.

Grâce aux évolutions technologiques et Internet, les graphistes peuvent collaborer et réaliser des missions quel que soit l’endroit où ils se trouvent. Mais je remarque que beaucoup de graphistes se lancent en freelance par dépit et avec un manque d’expérience. Il y a tout et rien en graphiste, les clients sont perdus sur les tarifs, se sentent parfois escroqués sur la réalisation des prestations...

Et effectivement, il y a des graphistes autodidactes passionnés qui sont très compétents et d’autres qui ont juste une formation sur les logiciels et qui sans expérience ne fournissent pas des travaux de qualité. Du coup, ils cassent les prix et dévalorisent notre métier. Il faudrait trouver des solutions à mettre en place pour contrer ces personnes qui s’improvisent graphiste « discount » rendant les prestations des vrais graphistes plus du tout crédibles.

Le mot de la fin

« Claire, épurée, elle va à l’essentiel : la créativité, c’est d’abord regarder les choses différemment en s’éloignant de schémas de pensées traditionnels. Ce n’est qu’à ce prix que l’on est capable d’innover, d’imaginer de nouvelles choses à partir de l’existant. »

Définition de la créativité par Edward de Bono (psychologue, médecin et spécialiste en sciences cognitives).

Retrouvez le profil de Doriane sur l'annuaire freelance 404Works.

Looking for the english version of 404Works? Let's go!

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (et des pancakes).

Fermer

830 freelances en ligne actuellement. Voir les profils connectés

Fermer