3 conseils pour intégrer les freelances dans votre politique RH

Il y a 1 mois


Le recrutement de compétences en freelance représente de nombreux avantages pour les équipes internes : plus de flexibilité, une créativité accrue du fait d’un regard extérieur, et parfois un expertise dont on a besoin ponctuellement. De fait, les responsables et gestionnaires des ressources humaines doivent aussi gérer ce nouveau public. Voici quelques conseils pour mieux les intégrer tout en respectant leur indépendance.

RH et freelance

Si vous êtes à la recherche d’une formation aux métiers des ressources humaines, L’ESGRH (groupe ESG), propose des cursus de Bac à Bac+5 avec une intégration en entreprise dès la première année.

L’anticipation : une qualité essentielle pour travailler dans les ressources humaines, surtout quand on recrute des indépendants

Ce qu’on appelle la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences consiste à prévoir les ressources humaines dont l’entreprise aura besoin afin d’adapter sa politique de recrutements. Si les prévisions sont possibles d’une année sur l’autre, il arrive parfois que certains projets requièrent des compétences extérieures, pour des missions ponctuelles. Dans ce cas, le recrutement d’un freelance peut s’avérer plus avantageux que le recours à un prestataire.

Il est donc conseillé de prévoir un budget annuel dédié à ces recrutements temporaires et de sonder régulièrement les salariés sur leurs besoins à venir. Concernant la durée des missions, il faut garder à l’esprit qu’elle est généralement sous-estimée par les équipes. Sur un projet donné, il est conseillé de rester flexible à ce sujet et même d’anticiper un éventuel prolongement de la mission.

Intégrer un freelance : le partage des codes de l’entreprise

Un freelance qui « débarque » du jour au lendemain dans une entreprise n’a pas forcément les codes des autres salariés. C’est la raison pour laquelle il est important de partager avec lui les éléments clés de votre culture d’entreprise, afin de l’intégrer aux mieux aux équipes. Une session de d’accueil personnalisée représente une bonne entrée en matière et peut être organisée par l’équipe RH.

Cet accompagnement est d’autant plus important qu’il va permettre aux salariés de gagner du temps dans la mise en place des process. En contrepartie, le freelance se sentira davantage impliqué s’il a le sentiment de faire partie de l’équipe.

Enfin, même si un freelance n’est pas un salarié comme les autres, il est nécessaire de l’associer aux moments de convivialité de l’équipe avec laquelle il travaille. Certes, les réunions de travail sont importantes, mais les moments de détente contribuent aussi à sa bonne implication.

Fidéliser, c’est aussi une règle d’or quand on a recours à des freelances

Le métier de responsable des ressources humaines ne se limite à la gestion des nouveaux arrivants. Au delà des recrutements, il faut aussi gérer les formations des salariés, leurs carrières et plus largement, leur bien-être au travail, pour leur donner envie de rester. Cette règle s’applique aussi à la gestion des compétences en freelance, avec bien sûr, des modalités différentes.

A la fin de la mission, le service des ressources humaines peut organiser un entretien « feedback » avec le freelance, afin de recueillir son opinion et d’identifier les points à améliorer. Ce dialogue est d’autant plus utile qu’il se déroule sans les membres de l’équipe projet, permettant ainsi au freelance de s’exprimer librement. Par la suite, il est utile de faire un retour aux équipes.

Looking for the english version of 404Works? Let's go!

Fermer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies (et des pancakes).

Fermer

474 freelances en ligne actuellement. Voir les profils connectés

Fermer